Pour quel logiciel 3D opter ?

logiciel 3D

Le logiciel 3D regroupe les différents programmes informatiques déjà fabriqués et mis en vente sur le marché en ligne ou physique. Généralement, celui-ci est assisté par ordinateur pour vous permettre de créer une pièce à 3 dimensions par soustraction ou modification ou ajout des constituants. C’est devenu l’allié incontournable des architectes, des ingénieurs, des professionnels, des amateurs pour faciliter différentes tâches à réaliser en 3d. Mais il faut savoir la choisir avant de mieux s’y investir.

Zoom sur les différents types de logiciel 3D

Il existe différents modèles de logiciel 3D qui peuvent servir à des fins professionnelles ou personnelles voire architecturales. Pour commencer, vous pouvez y trouver le modeleur 3D volumique. Celui-ci permet aux professionnels de travailler sur des outils de forme (cubique, cylindrique, rectangulaire) simple, de traiter des outils ayant des aspects primitifs et d’établir des pièces mécaniques. Le modeleur 3D surfacique permet également de définir avec précision la taille du dispositif, établir un meilleur design, de faire de la sculpture, à travailler sur l’architecture des sujets de travail. Celui-ci exclut l’univers de la mécanique. Puis, le modeleur paramétrique permet de modéliser les accessoires paramétriques, de gérer la luminosité, les textures, les tons et autres. Celui-ci permet de créer des pièces mécaniques ou les objets de parure ou les engrenages ou autres pièces qui sont dotées d’aspect organique.  

Aussi, le modeleur 3D appliqué à l’architecture permet de travailler dans la conception d’un immobilier (neuf ou ancien) en 3D, créer des ouvertures, simuler un projet d’aménagement ou de peinture murale ou de montage des cloisons ou de création des ouvertures ou d’ameublement et décoration des pièces (intérieures et extérieures) ou de revêtement des sols de l’immobilier en version numérique avant d’être appliquée dans le monde réel. Vous pouvez donc y choisir entre les modèles pour amateurs ou ceux pour les semi-pros ou voire ceux pour les architectes professionnels. Pour en savoir davantage sur les différents programmes informatiques et numériques en 3D, veuillez consulter ce lien professionnel www.3dindustries.fr.

Conseils pour bien choisir la meilleure boutique de vente de logiciel 3D

Il faut toujours privilégier les rumeurs, les avis, les suggestions ou recommandations véhiculées par les proches ou en programme informatique qui s’y sont déjà investis avant d’en acquérir pour une meilleure modélisation ou conception de votre projet. Ensuite, il faut prendre en compte la qualité de leur service client, le rapport qualité de leur produit mis en vente sur le marché en ligne ou physique. Puis, il ne faut pas minimiser le côté réputation, la notoriété, la crédibilité sur le marché national et international. Il est donc plus judicieux de recourir à celle qui offre une large gamme de choix de logiciel 3d présentant les meilleures qualités à prix variables et raisonnables.

Avantages d’opter pour le logiciel 3D

Les avantages d’opter pour le logiciel 3D sont multiples. Comme son adaptabilité tant aux professionnels qu’aux particuliers ou voire même aux amateurs. Le logiciel 3D utilise des formes basiques (cube, cône, sphère, courbe de Bézier ou Nurbs). Il s’agit donc de modeleur surfacique qui permet à l’utilisateur d’inclure ou exclure à volonté. Puis, ledit logiciel permet de modeler des formes basiques beaucoup plus complexe, comme les personnages ou les voitures ou autres. Il peut pareillement changer les morceaux de la forme, de les couper dans différents sens voulus. Ceci dit, il peut intervenir dans le cadre de la mise en relief de la couleur, de la luminosité, de l’objet, de la texture, etc. De plus, vous pouvez conserver la scène obtenue, suivant différent format, pour être utilisé dans d’autres projets tels que la création de jeux ou de la création d’animation ou autre bien réaliste. Il en est également de la possibilité d’imprimer des objets en 3D, d’administrer le sens de la camera, l’éclairage sur certaines zones et de zoomer un point précis.

En outre, chaque technologie (modeleur surfacique, modeleur volumique, modeleur paramétrique, modèle pour scanner 3D, modèle pour imprimante 3D, etc.) présente différent rapport qualité prix. Par ailleurs, les différents produits disponibles et commercialisables, physique ou en ligne, sont téléchargeables, livrables sous garanties et peuvent bénéficier de services professionnels en ligne si besoin. Enfin, il existe différents projets numériques réalisables à travers les logiciels 3D. Comme la maquette (bâtiment, voiture, etc.) numérique pour la construction de bâtiment, l’impression version tridimensionnelle, le scan en 3d, la modélisation (à partir de modèle existant, par courbe, par surface, par géométrie, par paramètre, par volume, par subdivision de surface, etc.), l’architecture, l’imagerie numérique en mode fixe ou animé, le projet photogrammétrique, l’élaboration de cadastre en 3D, etc. En somme, les logiciels 3D sont les alliés incontournables dans le cadre du processus de la production numérique.

Conseil pour choisir son logiciel 3D

Il faut tout d’abord bien définir au préalable les motifs d’utilisation et la compétence de l’usager déterminer le modèle de logiciel 3D répondant à votre attente. Notamment, l’imprimante 3D, le scanner 3D et le besoin de traçage d’une pièce. Ensuite, il faut porter à la connaissance du fabricant ou vendeur de logiciel votre statut (professionnel ou particulier ou amateur) avant qu’il puisse faire part du meilleur logiciel 3D qui vous convient. Puis, il faut solliciter un devis pour chaque produit et en faire un test gratuit pendant une durée limitée avant s’assurer sur la qualité et sa compatibilité avec votre attente. Aussi, les modèles disponibles et commercialisables sont fonction de votre portefeuille budgétaire. De plus, il faut privilégier le modèle facile à entretenir, facile à numériser, facile à télécharger, facile à modéliser, facile à mettre à jour, facile à installer et facile à manipuler tout au long de la conception de votre projet. En outre, il faudra prévoir la taille de la structure, la possibilité d’interopérabilité, le type de fichier demandé par l’utilisateur, le nombre d’utilisateurs adhérents au même projet, la mobilité…

L’industrie à l’ère du BIG DATA ça donne quoi ?
Comment intégrer la réalité virtuelle dans l’industrie ?